Tout est un

ParRobin

Tout est un

Tout est un, tout est soi-même

Quand il n’y a pas d’autres qui ne soient pas soi-même.
Quand il n’y a qu’un seul être, qu’un seul et même ensemble. Quand tout est la Source, la même vie qui coule en tous et en toute chose. Une seule et même conscience qui pénètre tout. Où peut-il y avoir un bourreau, une victime et un sauveur, à part dans le plan de la division, dans l’illusion de sa propre séparation ?
Il n’y a rien de négatif. La seule chose négative, c’est de prendre les choses d’une mauvaise façon. Tout est là pour nous aider et nous entraider. Il y a besoin d’accepter et de lâcher l’ego (je veux ceci et pas cela, comme ceci et pas comme cela). Car la vie ne veut pas que l’on reste figé. La vie n’est jamais figée, on est la vie. Et il ne peut pas nous arriver des choses désagréables si nous ne sommes pas déconnectés.
Le négatif n’existe pas, tout comme la mort. Quand on se fait perdre ses énergies, on est dans le faux, et la vie nous le montre par la souffrance. Donc, s’ouvrir à la nouveauté, au changement, voir le potentiel de chaque expérience pour progresser, se transformer, en l’intégrant avec et dans l’unité. Ainsi l’expérience change.

Après les noirs, les musulmans, les juifs, les homosexuels, les vampires énergétiques, les reptiliens, les terroristes, voici maintenant le tour des pervers narcissiques ou comment s’inventer un nouvel ennemi. Dualité quand tu nous tiens… Toujours le rêve, l’illusion d’être séparé, reflet de l’inconscience. Et le monde 3D perdure.
La maya est un jeu divin dans lequel Dieu s’amuse à se croire divisé et à se battre contre lui-même, détruisant ses formes éphémères car incapable, à ce stade, de les voir unité. Et dans ce chaos, la Conscience immuable regarde l’illusion se déchirer éternellement. Création, maintien et dissolution sont un seul et même mouvement dans l’instant-présent, tout se transforme ici et maintenant. Mais la vibration de ce mouvement et ses répercussions indiquent sa nature, par conséquent le niveau de conscience en action. Cependant ce qui est en action est dans l’illusion car la Pure Conscience (véritable identité) ne bouge pas, tout bouge en elle (le monde est en soi, donc tous les êtres). De ce fait, ce qui se détruit (dualité – les pouvoirs en action divisés en eux-mêmes), ne sont pas amour (ombre – conscience endormie). Car le véritable amour : la réalité, laisse la création libre (pur amour). La réalité étant unité tout y est parfait (vibration pure). Ce qui veut dire, que lorsque l’on voit un ennemi, on n’est pas dans la réalité, mais endormi dans son rêve, et en dualité/conflit avec soi-même, ignorant sa véritable nature : le Tout/la Lumière/l’Un.
On n’accuse plus sa création quand on sait qu’on est le créateur. Tout est soi-même, tout est son propre reflet et projection. Ce qu’on regarde est soi-même. La différence est : comment s’est regardé ? Qu’est ce qui en soi perçoit, l’ego (conscience rétrécie – perte d’énergie – dualité) ou l’être divin (conscience universelle – amplification des énergies – unité) ?

Voir aussi : https://robindartiguenave.fr/eveil/

À propos de l’auteur

Robin administrator

Aide spirituelle, soins énergétiques, cours de méditation, auteur

Laisser un commentaire

Donec leo tempus elit. elit. libero justo neque.
%d blogueurs aiment cette page :