Ma fin, mon début

On est le maître de sa vie quand on est assis, connecté à l’univers, dans le silence mental et la respiration consciente.
On est le maître de sa mort quand on est assis devant un écran, déconnecté de soi-même, dans la pleine agitation mentale.
Penser avoir besoin du virtuel est juste une illusion faisant plonger encore plus dans l’illusion ou matrice 3D.
En choisissant le virtuel, on dit non à son corps. Ce qu’on nourrit le plus ou ce dont on se nourrit le plus, on le devient.

Paralysée dans la machine, se retrouvant comme objet connecté 5G contrôlable à distance, la conscience humaine ayant rejeté le corps, donc la Matière et sa vibration Vie, de même que l’Esprit avec l’éveil spirituel, se retrouve condamnée à s’éteindre. Ses derniers instants sont dans un paradis virtuel artificiel sans âme. Un programme se repassant les milliards d’images de l’histoire humaine.
Quant à l’humanité non infectée, affranchie et souveraine, c’est avec un corps que son évolution se fera sur un plan supérieur de cette Terre ou une autre planète.
Et pour ceux qui sont au pouvoir, responsables de ce génocide, c’est de régression dont il est question. Et autant de souffrance causée, sur plusieurs vies immanquablement.
Le pouvoir extérieur dominant, avec les lois de l’Ego 3D ou encore appelé politique, est utile à qui n’a pas trouvé son propre pouvoir intérieur, fondé sur l’être divin et les lois universelles.
Mais obéissant à l’Ombre plutôt qu’à sa Lumière, que l’humain ne s’étonne pas de dépérir.
Il a été de son libre arbitre de choisir la Mort à la Vie.
Avec les ondes électromagnétiques, les chemtrails, la nourriture chimique (modifiant les pensées et émotions pour créer des états négatifs et nuisibles) et cancérigène, l’eau empoisonnée qui ne désaltère plus et l’arme fatale qu’est le virtuel, son extinction se déroule actuellement. Ainsi, ses villes ne permettent plus la régénération des corps.
Dans 50 ans, s’en est fini de la troisième humanité 3D.
Les mouvements de guerre ont été plus importants que les mouvements d’amour. En restant en 3D, on reste dans la dualité. On se bat contre soi-même.
Perdant la Matière plus l’Esprit, l’humain bâtit des sociétés dégénérées, à son image.
Faisant du mal à toute forme de vie ainsi qu’à sa planète, puçant les animaux domestiques, parquant ceux qu’ils mangent en se croyant carnivore dans des élevages intensifs cruels, il ne faut pas s’étonner qu’il soit pucé à son tour, considéré comme bétail et mangé par de vrais carnivores aux dents pointues.
Car l’humain ne sait plus que tout est lui-même et que ce qu’il fait à d’autres formes de vie, il le vivra à son tour.
Puisque ce qu’il fait est à lui-même, il faut peu de temps à l’état créationnel de se mettre en place. En se comportant mal sur des espèces qu’il juge inférieures, il permet à une autre forme de vie de se comporter mal avec lui. De par les lois universelles, il l’autorise.
Il en est de même sur les noirs, qui sont les premiers hommes sur Terre, ancêtres de tous les peuples dépigmentés par la séparation des continents et l’éloignement de l’équateur. Les anciens hommes dieu, grands gardiens de la Terre sont devenus les esclaves de leurs descendants ignorants et déconnectés de leur nature.
Ainsi détraqués, avec aucun respect pour leur véritable identité, le début de la fin ne faisait que commencer.
Le pouvoir des gouvernements, édifié sur l’exploitation des êtres, suivi de l’habile manipulation leur faisant croire que c’est pour leur bien, a fini par porter ses fruits.
Tout le monde vote, tout le monde se détruit aux médicaments et tout le monde court se faire vacciner.
Croyant dur comme fer à un virus (voir l’article Covid = 5G), aux médias achetés par ceux qui les exploitent, les humains se scindent en deux.

D’un côté, une grande flaque vivement alimentée par la peur qui finit par s’évaporer au soleil ou disparaitre dans la Terre, de l’autre, un maigre court d’eau lumineux rejoint l’Océan avec lequel il est un, en connexion.
Or, tout cela n’est qu’une histoire, une expérience de la Conscience qui jamais ne bougera.
À travers les formes qui apparaissent, immuable, infinie et illimitée est la vraie nature de toute chose. Toujours nous serons la Source, la Lumière, la Vie immortelle.
Mais quand le gouvernement dira de certains extraterrestres qu’ils sont mauvais, c’est que ce sera les bons.

 

Author: Robin

Accompagnement spirituel, soins énergétiques, formations, cours de méditation, methode Robdar®, livres spirituels.