Changer le(son) monde

Pas de vaccins, pas de médicaments, pas de produits chimiques dans la nourriture = pas de maladie.

En complément, pour accroître ses forces, son système immunitaire, ses énergies : beaucoup de nature (+ de 50% du temps), pensées positives, présence, pas d’ondes électromagnétiques. Ce qui veut dire peu ou quasiment pas de virtuel (d’écrans en tout genre ni de wifi, bluetooth et d’objets connectés) : anti-vie. Plus on passe de temps sur les écrans, moins on est bien avec sa propre présence et plus on a du mal à y revenir, plus on densifie son corps de métaux lourds, plus on abîme ses énergies et chute en conscience.

Qu’est-ce qui détruit le monde, la vie ?
En premier lieu ce sont les mauvaises pensées, les croyances et comportements duels, l’agitation mentale qui est le propre de la déconnexion. Puis vient le tabac, l’alcool, la nourriture chimique (cancérigène) et morte. Tout cela, en plus de faire chuter les énergies du corps, donc de la conscience, nourrit des états d’inconscience qui permettent la création de choses comme les pesticides, herbicides, insecticides, le virtuel, le wifi, le linky, les antennes-relais, les satellites, la 4G et 5G et les puces électromagnétiques qui entraînent l’humanité dans la mort. Pourquoi ? Parce que les êtres qui vivent ainsi sentent de moins en moins voire plus du tout. Ils ne sentent pas les énergies, ni extérieures ni celles dans leur corps, donc ne peuvent pas savoir ce qui fait du mal ou pas.

Si l’humain s’enfonce autant dans le virtuel c’est parce qu’il lui manque cruellement la connexion universelle. C’est la vie qui ne vibre plus. Pour cela, il lui faut nombre de dépendances et d’artifices, ce qui trahit l’énorme malaise à être avec soi-même. L’immense difficulté de voir, sentir et régler ses problèmes personnels intérieurs. L’humain qui rejette sa nature devient créateur d’un enfer de plus en plus grand, car rejetant son monde pur et vibrant.
S’endormir de plus en plus, ne pas se réveiller, c’est préparer avec souffrance son extinction.

Derrière un écran, que du bruit, de la déconnexion. Rien ne peut y être trouver qui vibre, car rien n’y est vivant. On y regarde que son agitation mentale. Dehors seulement la Vie commence, après s’être dépouillé de l’inutile et avoir dépassé son état de mort, puis le Rien. Alors c’est là qu’on accède au Tout.

Faire quelque chose d’utile qui permette de ne plus sombrer dans l’inutile, en créant sa vie d’une part et en offrant le meilleur de soi de l’autre. Le meilleur de soi se trouve dans sa réussite personnelle, sa victoire sur sa propre vie. L’outil le plus efficace est sa sensibilité propre si elle est devenue un trésor au service du Vivant. En somme, ce qui s’est transformé en sa plus grande force. C’est la clef et c’est cela qui devient la véritable richesse.

Nos sociétés ne sont pas conçues pour des êtres humains mais pour des machines.
Il est plus que temps de changer les choses, où le vivant passe avant tout.

https://www.amazon.fr/dp/1072044358

Author: Robin

Coaching en développement spirituel, soins énergétiques, formations, cours de méditation, livres spirituels.